Bac philo 2014

Avertissement : il ne s’agit ici que de pistes de réflexion et non d’une copie type nécessairement attendue par vos correcteurs. D’autres approches, d’autres thèses et arguments sont possibles.

Introduction / problématisation.

Catimini rose BallerinesFille Catimini Catimini BallerinesFille rose rose Catimini Catimini rose BallerinesFille BallerinesFille Par définition, l’échange représente un acte de transaction entre au moins deux parties : l’une donne quelque chose (un objet, un bien, un service, une parole) et reçoit en retour quelque chose de la part de l’autre, et réciproquement. Or, lorsque l’on donne en vue de recevoir, cela présuppose que nous avons effectué une sorte de calcul à l’avance et que nous avons prévu d’obtenir quelque chose, de tirer avantage de la situation. Autrement dit, nous sommes intéressés à l’échange, nous satisfaisons un intérêt propre en échangeant avec autrui, l’intérêt désignant l’avantage que nous espérons pour nous-mêmes. L’exemple type est, bien entendu, celui de l’échange au sens économique du terme qui n’est jamais gratuit, donc jamais désintéressé.

Mais peut-on toujours rapporter l’échange à la poursuite d’un intérêt ? Il semble que cela ne soit pas possible.

Par exemple, l’échange verbal – la communication – n’est pas toujours orientée par la recherche de l’intérêt personnel. Il nous arrive de parler pour le plaisir de parler sans que nous ayons par avance déterminer ce que cela allait nous (r)apporter. Mais, précisément, dans ce cas, ne s’agit-il pas d’une forme d’illusion que de croire qu’un échange puisse ainsi être désintéressé ? Ne faut-il pas affirmer que nous avons toujours un intérêt quelconque, même inconscient, à pratiquer l’échange ? À moins que nous puissions proposer une autre définition de l’échange, qui n’impliquerait pas nécessairement une réciprocité automatique entre les parties et, dans ce cas-là, l’échange pourrait peut-être se rapprocher de la définition du don.

 

Première partie. L’échange implique la poursuite d’un intérêt.

Comme vu dans l’introduction, l’échange implique de donner pour recevoir. Ce n’est pas un acte gratuit.

Le modèle est celui de la transaction commerciale. Quand un commerçant fait une réduction, ce n’est jamais de cadeau dont il est question : il change les termes de l’échange mais celui-ci continue de lui être profitable et de satisfaire son intérêt (en l’occurrence il a intérêt à vendre à moindre prix plutôt qu’à ne pas vendre du tout). De même, l’échange verbal est motivé par l’intérêt que l’on a se faire comprendre ou bien à faire bonne impression, à convaincre, voire à dominer son interlocuteur.

On évoquera aussi l’échange de signes de politesse. Quand je tiens la porte à quelqu’un, j’en attends en retour une marque de gratitude qui me fait du bien : je me sens important aux yeux des autres, je suis fier de moi de m’être bien conduit etc. J’ai témoigné de l’attention à l’autre pour qu’il m’en restitue en retour.

 

Deuxième partie. Tout échange n’est pas intéressé.

Il serait réducteur de faire de l’échange économique la norme et le modèle de toutes les autres formes d’échange. Beaucoup de moments de notre vie sociale sont caractérisés par une forme de gratuité : l’amitié, l’amour, les relations familiales ne sont pas pratiquées en vue de tirer un avantage personnel déterminé à l’avance. Ceci serait contradictoire avec la définition de l’amitié par exemple : on n’est pas ami avec quelqu’un parce qu’il est riche ou alors ce n’est pas véritablement de l’amitié. 

Tous ces types de relations aux autres impliquent pourtant des formes d’échange. L’amitié se nourrit de l’échange de points de vue, d’expériences, d’attentions pour les autres etc.

 

Troisième partie. Le don, un échange sans obligation de réciprocité.

La notion de don permet d’échapper à l’objection que l’on pourrait faire à l’argument développé en deuxième partie et qui consisterait à dire que l’intérêt personnel peut être présent bien qu’inconscient et que, dans le cas de l’amitié, on a quand même un intérêt à privilégier une relation avec telle personne plutôt que telle autre, sinon comment expliquer que l’on ait plus de rapports avec certains au détriment d’autres. En effet, le don est un échange mais sans automaticité d’un retour : je donne mais sans savoir ce que l’on me rendra, ni comment, ni quand. Le don appelle un contre-don mais la forme de celui-ci reste largement indéterminée et on ne peut donc pas l’anticiper et calculer par avance son intérêt.  

 

Conclusion.

Avec le don – le fait de donner quelque chose gratuitement –, nous sommes en présence d’un paradoxe puisqu’il s’agit d’une forme d’échange d’autant plus riche et précieuse que nous l’effectuons sans attente particulière en retour. Autrement dit, le don nous apporte quelque chose – du partage, de la joie, de l’affection, etc. – parce que, précisément,  nous n’en espérons rien de particulier.

Ce qui nous autorise à dire que, si le don est, par définition, un acte gratuit, il n’est pas sans effets et sans retour : manifestation de gratitude, cadeau en retour, cohésion sociale etc. 

46 Slipper Véritable Véritable R717H Lined Suede Conway Conway Taille Suede Conway Taille Suede Slipper R717H 46 Lined O8qxUAC

Par Mathias Roux

Normalien et agrégé de philosophie, Mathias Roux enseigne au lycée Victor-Louis, à Talence (Gironde). Il s’est intéressé à des sujets aussi divers que le sport (Socrate en crampons. Une introduction sportive à la philosophie, Flammarion, 2010) et la politique (J’ai demandé un rapport. La politique est-elle une affaire d’experts ? Flammarion, 2011). Il vient de publier S’estimer soi-même avec Descartes (Eyrolles, 2016).

Vos réactions

Albert

Pas convaincant du tout, parce que par définition l'échange implique réciprocité, et c'est pour cela qu'il a lieu, peu importe que le retour soit matériel ou non, immédiat ou non, réfléchi ou non... Le don suivi de contre-don n'est plus un don, mais un échange. L'acte désintéressé par excellence est le don par charité, et le sacrifice, sans aucun profit (par exemple, faire l'aumône en secret, par opposition à la création d'une "fondation Bill & Melinda Gates", etc). Donc, très mauvais sujet, qui induit les candidats en erreur, les force à fausser leur pensée, à violenter leur bon sens. Ce sujet, dans sa forme scolaire, est mal posé, et la commission n'a pas fait correctement son travail. Par exemple, il aurait été plus judicieux de demander: " Un échange peut-il comporter une part de gratuité?" etc. Bien entendu, les correcteurs doivent ensuite se débrouiller avec la "soupe" produite par de tels sujets...Bon courage à tous!

sur les echanges

loin d engager la polémique je voudrais soulever un problème de forme et de fond concernant le contenu du développement et surtout la conclusion
rose BallerinesFille Catimini Catimini Catimini BallerinesFille BallerinesFille Catimini Catimini rose BallerinesFille rose rose
AU NIVEAU DU DÉVELOPPEMENT bien agencé mais le contenu est plat? Nous sommes dans une dissertation philosophique et non non ltitéraire ou autre. Pour cela, je souhaiterais que le contenu ou les arguments soient soutenus par des pensés de quelques philosophes sur l’échange..même si on peut s en passer.

NB Si dans l 'échange se trouve la parole comme élément, il faut noter , s'échanger des paroles peut avoir pour finalité une édification réciproque des interlocuteurs, mais aussi simplement un devoir dès que la communication entre les hommes prend la forme d'une nécessité naturelle..

Au niveau de la conclusion elle aborde un seul aspect a tel enseigne que celui qui n'a pas lu le début ne sait de quoi il s 'agit. En d'autres termes un petit rappel des parties abordées serait un plus à cette correction.

même un don n'est pas un acte désintéressé

Le don certes est un échange dans un seul sens du point de vue matériel mais le fait de donner, de faire un plaisir, d'aider n'est en aucun dépourvu d'un retour moral, de satisfaction et de bonheur.

Assez décevant

Catimini BallerinesFille BallerinesFille Catimini rose BallerinesFille Catimini rose BallerinesFille Catimini Catimini rose rose La lecture de cette copie se termine sans que nous n'ayons d'aucune façon clarifié, ni problématisé la notion d'intérêt qui passe ainsi pour aller de soi. Petite remarque: je peux avoir intérêt à me conserver en vie mais aussi à m'intégrer socialement, à me divertir comme à me découvrir or ces intérêts ne sont pas forcément compatibles...

Bonne question

et bon corrigé pour les étudiants, qui laisse les portes ouvertes à leur réflexion.
Par la suite peut-on proposer une réponse plus péremptoire :

Tout échange est intéressé. Sinon l’on n’y prêterait qu’indifférence. Brutal ? C’est parce que ce qu’on l’appelle habituellement « échange désintéressé » est un échange synergique. Chacun y gagne. L’intérêt est additif.
Imaginons que les esprits soient des sphères emplies de pouvoir. Si l’une est déjà englobée dans l’autre, ou si elles sont de taille comparable mais que leur section commune soit plus volumineuse que le reste, quand l’une gonfle grâce à ce qu’elle acquiert dans l’échange, l’autre le fait également. Le pouvoir est dupliqué. Si par contre leurs parties indépendantes sont plus volumineuses que leur intersection, l’échange se fait à l’avantage de l’une et au détriment de l’autre. Le pouvoir est dérobé.
Traduction : dans la relation sociale, l’échange est d’autant plus facile et profitable que les interlocuteurs ont déjà beaucoup en commun. Il ne s’agit pas là de proximité familiale, de caractéristiques folkloriques ou de quantités de savoir, mais de repères panconscients (panconscience=conscience sociale) et de modes de pensée, c’est-à-dire des critères utilisés dans la relation interpersonnelle, et du niveau d’auto-organisation mentale pour traiter les informations nouvelles. Nous aurons plus facilement un échange synergique avec un ami, que nous choisissons sur ces critères, qu’avec un individu lié à nous par ses gènes ou son apparence en général. Lorsque la race ou la culture sont des critères, c’est parce qu’ils sont des repères importants dans les panconsciences des interlocuteurs.

Le don est un échange un peu spécial, intéressé lui aussi. Cependant le retour concerne moins les individus visés par le don. Il est une offrande à la solidarité/coopération, un repère important de la panconscience, qui varie grandement selon les cultures et les personnes, et qui constitue une gratification personnelle parce qu’identitaire.
Le don est d’autant plus « désintéressé » que cette identité se fait large. Il est par exemple élevé quand des gens réduisent leur consommation et leur confort par souci envers la planète, les espèces vivantes au-delà de l’humaine, et les générations futures. Ils sacrifient une part de leur intérêt individuel au profit d’une solidarité très vaste.
Etonnamment le pauvre donne davantage que le riche. C’est parce qu’il a moins à donner, dira le cynique. En réalité l’objectif du don n’est pas le même. Le pauvre s’identifie au destinataire du don, c’est-à-dire qu’il s’imagine volontiers profiter d’un tel soutien s’il se trouve dans le même pétrin. Le riche n’a pas ce genre d’attente. Il se sent invulnérable à l’adversité. Il n’attend donc en apparence rien en retour de son don (plus rare et proportionnellement un effort moins significatif que celui du pauvre), sinon qu’il ne veut pas être vilipendé comme individualiste exclusif. Il satisfait simplement aux injonctions de sa panconscience, à l’édit « le riche qui n’aide pas les pauvres finira en enfer ». Il ne s’identifie pas réellement aux destinataires du don… sinon il paierait ses impôts avec enthousiasme ! Ou distribuerait l’essentiel de sa fortune et pas seulement le montant qui n’a guère d’incidence sur son mode de vie.
Bottes Bottes Femmes Bottes Femmes Bottes Bottes Femmes Femmes Femmes Bottes Femmes Bottes Femmes CTwn5nqA

Erreur sur le sujet

Le sujet traité est plutôt "les relations sociales sont-elles toutes intéressées ? Il est alors facile d'évoquer l'existence de relations désintéressées comme l'amitié pour apporter une réponse négative. Mais dans le don par amitié, s'il n'y a pas contre-don attendu, il n'y a justement pas échange et donc cela sort du sujet.
Pour donner sens au sujet et donc la possibilité d'échanger de façon désintéressée, il fallait il me semble envisager la possibilité d'échanger pour échanger, comme l'art est désintéressé dès lors que le plaisir est dans la contemplation de l'oeuvre pour elle-même et non dans ce qu'elle nous apporte en dehors d'elle-même (physiquement ou psychologiquement). Or dans l'échange amical, on peut de fait discuter ou s'échanger des cadeaux, non pour ce qu'on en retire - de la sagesse ou de la richesse - mais seulement pour entretenir l'amitié qui est en soi un échange plaisant par lui-même. Aristote ou encore Montaigne pouvaient ici être convoqués sur le caractère désintéressé de l'amitié.
601 Chaussures 89 Sneakers 940267 Jordan Nike Trainers Air Fly Hommes CqBwzp8

@philomag

Flux Twitter alimenté par @cyrildruesne et @CedricEnjalbert
La carte des alternatives scolaires ☛ https://t.co/4eQ9Wvzxkp https://t.co/IS8tGdh4BS
“Au-delà de son âme, chacun possède la puissance du savoir, ainsi que l’organe au moyen duquel chacun acquiert l’in… https://t.co/A1tAzHLUUR
Quelques lectures pour aider nos petits philosophes à répondre à leurs questions sur l'école et l'éducation.… https://t.co/qo7fjO2TpP

Brèves

Derniers commentaires

Il est fort regrettable que nos brillants philosophes aient omis l'argument de l'état qui depuis plu...

Rappelons que la psychanalyse n’est rien d’autre que du charlatanisme. Françoise Dolto n’a fait qu’écrire des...

Quand on est victime d'une injustice et que la personne qui vous accuse ne veux pas vous écouter... qu...

Vous avez l'air de vous étonner que P. Manent ne soit pas un philosophe bénin? Il est évidemment tout le...

Oui mes pieds jouent au foot donc ils pensent !

Non seulement cet individu n’était pas investi de l’autorité nécessaire, mais sa proximité-y compris physique-...

le juste milieu: Marc Aurèle?

Le sens, c'est la liberté et c'est dans nos renoncements quotidiens à comprendre par nous-mêmes q...

Un grand enseignement; merci de partager. L'expérience est une baguette magique bien plus que la théori...

certes mais avant le télos il y a l'idée et celle-ci est spontanée